Rechercher
  • Caroline PETRELLUZZI

Hyperempathie, émotions et santé

Comment mettre fin à la contagion émotionnelle ?


Les hyperempathiques ont une sensibilité kinesthésique accrue. Nous ressentons tout ! mais tout je vous dit...

Notre corps est perméable aux énergies positives, comme négatives et nous emmagasinons celles-ci dans nos muscles, nos tissus et nos organes, ce qui est susceptible d'affecter considérablement notre santé.


L'aspect positif, c'est que nous ressentons la vitalité, le bonheur et l'amour des autres. C'est formidable et bon pour la santé !


L'aspect négatif, cependant, c'est que nous assimilons aussi leur stress et leurs malaises physiques, de même que leurs émotions négatives telles que la frustration, la colère, et la peur ( même non formulées verbalement).


Confrontés à des personnes toxiques, au bruit, à de la violence, des cris, nous sommes sujet à l'épuisement ou pire, à différentes formes de maladies.


Nous pouvons même contracter ce qu'on appelle des "maladies empathiques" en éprouvant les symptômes physiques d'une autre personne comme s'ils étaient vraiment les nôtres.

Enfant, , lorsque je prenais le bus, je ressentais l'anxiété et la souffrance de la personne assise à mes côtés, vous imaginez ce qui pouvait arriver dans une foule ?

J'en ressortais épuisée, mon humeur avait changé sans que je ne comprenne pourquoi...


Il m'arrivait au début de ma pratique de ressentir des douleurs que je n'avais avant de commencer mon soin, et en questionnant ma cliente, de découvrir qu'elle avait cette même douleur, bien avant le début du soin...je me suis posée beaucoup de questions avant qu'on ne m'explique le pourquoi du comment et que je ne comprenne cette hyperempathie que je gère très bien aujourd'hui ! rassurez-vous !


J'ignorais aussi que dans les supermarchés, leurs rayons et leurs choix étourdissants de produits, l'éclairage au néon et les longues files aux caisses pouvaient être la cause de malaises, de mal-être...


J'ai fini par comprendre que certains environnements sont en effet bien plus stressants pour nous, et que nos émotions et les symptômes des autres peuvent rester prisonniers dans notre corps.



Pour survivre à tout cela, il est nécessaire d'apprendre à ne plus assimiler les émotions et la souffrance des autres, ainsi qu'à rester enracinés quand nous nous trouvons dans un environnement riche en stimuli.


En maîtrisant les mécanismes d'autoprotection, il est bien plus facile de voir la vie autrement et de naviguer sereinement dans ce monde.


Notre santé et notre bien-être n'en seront que meilleurs !



Améliorez votre santé :

Êtes-vous un hyperempathique kinesthésique ou émotionnel ?


Il est essentiel que vous adoptiez une approche consciente pour tout ce qui concerne votre santé.


La première étape pour jouir d'une plus grande énergie est de déterminer si votre hyperempathie est plutôt kinesthésique ou émotionnelle ou les deux.

En comprenant mieux votre type de sensibilité, vous augmenterez votre endurance et saurez mieux vous protéger de l'épuisement.


Les hyperempathiques kinesthésiques ressentent les symptômes des autres dans leur corps. Par exemple, un ami se plaint de maux d'estomac, et nous éprouvons la même chose avant même de l'entendre s'en plaindre. Un migraine chez notre collègue et nous ressentons tout à coup une douleur pulsatile à la tête...

L'aspect positif c'est que ces personnes peuvent également absorber les expériences de bien-être des autres. Vive les massages et les séances de relaxation !!!


Les hyperempathiques émotionnels captent surtout les émotions d'autrui. S'ils sont assis près d'une personne déprimée en regardant une comédie, par exemple, ils sortiront du théâtre en se sentant déprimés eux aussi. Pourquoi ? tout simplement parce que le champ énergétique de cette personne est entrée en contact avec le leur. Plus nous sommes près d'une personne, plus nous sommes susceptibles de percevoir ses symptômes et ses émotions. Le problème est alors de distinguer nos émotions de celles des autres, ce qui n'est pas toujours facile !

Ils peuvent donc être bouleversés sans s'en rendre compte par les émotions des autres et avoir toutes les peines du monde à se recentrer.


Les hyperempathiques ont un grand coeur et n'ont pas toujours conscience de capter les émotions de leurs proches.

Une me des clientes me disait qu'elle était épuisée après avoir passée une journée avec son frère colérique et sa mère malade.

Après avoir fait un petit travail intérieur, elle a pris conscience qu'elle devait absolument poser des limites. Je lui ai proposé de couper le cordon énergétique qui la reliait au mal-être de sa mère, lors d'un exercice de visualisation, idem avec son frère, par la rupture d'un lien imaginaire. Ainsi elle a pu continuer à être la fille et la soeur attentionnée, sans éponger plus longtemps leurs états émotionnels et s'en rendre malade elle-même.


Qu'ils aient une dominante kinesthésique ou émotionnelle, les hyperempathiques peuvent développer une bonne intuition médicale s'ils sont formés pour le faire. Ils sont en mesure de diagnostiquer une maladie chez quelqu'un grâce à leur capacité à ressentir les symptômes de cette personne. Pour préserver leur propre santé, ils doivent toutefois apprendre à ne pas s'approprier les maladies ou les maux qu'ils perçoivent chez les autres.


Notre objectif est de mener une vie plus agréable en évitant de rester embourbés dans les énergies négatives que nous captons. Instinctivement, nous pouvons souhaiter décharger une personne de sa souffrance, mais cela n'est pas sain.




35 vues

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

​© 2019 par 4x4 Com'

Caroline Pascal Petrelluzzi 

22, rue Hector Berlioz

31700 CORNEBARRIEU

Tél. 00 33 (0)6 78 55 89 31

Email : Zen-line@orange.fr