Rechercher
  • Caroline PETRELLUZZI

Nous ne sommes plus des hommes préhistoriques

Notre cerveau primitif régit aux agressions du monde civilisé comme si nous étions toujours dans la jungle ou en danger de mort, déclenchant des alertes rouges pour des causes qui n'en valent pas la peine, épuisant ainsi notre organisme et notre système immunitaire.



Identifier les menaces


Avec tout le confort dont nous jouissons aujourd'hui et pour lequel nous nous acharnons au travail, serions nous toujours et encore des hommes des cavernes ? Pauvres Cro-Magnons que nous sommes !

Nous régissons de manière primitive face au patron qui nous sermonne, au client qui nous énerve, au patient qui nous insulte ou nous malmène, à l'automobiliste qui nous klaxonne (dans le meilleur des cas), au quidam qui nous bouscule ou simplement qui ne partage pas NOS valeurs.


Mais le pire, c'est que notre cerveau ne faisant pas la différence entre des situations imaginaires et réelles, n'a pas suffisamment évolué pour faire la part des choses entre une petite et une grave agression, et même entre une vraie et une fausse (référence aux jeux vidéos...).

C'est pourtant ce qui nous rend parfois si susceptible, nous sommes capables de nous emporter à cause d'une petite contrariété de rien du tout... individualiste que nous sommes devenus(et oui, c'est lié).


Car si quelqu'un pense qu'une situation est menaçante, la situation le devient vraiment pour lui et s'inscrit alors comme telle dans son corps, dans son esprit. Et cela même si les menaces sont largement exagérées (merci les médias), voire purement imaginaires (merci les fake news dont tant de personnes sont pourtant accros), vous imaginez les dégâts...


Selon le psychiatre français Claude Veil, le stress naît de la rencontre "d'un individu à risque" et d'une situation favorisante.


Que se passe t-il dans notre corps en cas de stress ?

A l'origine, le stress est positif ! il nous aide à nous défendre, à réagir face à une difficulté, un danger.  

Le système nerveux sympathique réagit immédiatement. Ce système regroupe l'ensemble des nerfs qui coordonnent les fonctions vitales en dehors de toute volonté consciente.

Quand il se sent agressé, il se met en "alerte rouge" et déclenche la sécrétion d'adrénaline (l'hormone de l'émotion) qui permet à l'organisme de réagir rapidement face au stress.


Normalement, le système nerveux parasympathique prend le relais, car son rôle est de freiner le processus. Il nous permet de nous détendre et de récupérer en libérant des neuromédiateurs comme l'acétylcholine, pour ralentir l'organisme et lui rendre son "rythme de croisière"...


Pour bien fonctionner, il doit y avoir un équilibre entre le système nerveux sympathique et parasympathique.


Une stimulation excessive du système sympathique entraîne des réactions en chaîne qui emballent l'organisme et créent l'état de stress (palpitations, douleurs musculaires, hypertension, déprime…).

A l'inverse, une dominante parasympathique rend peu sensible aux stimuli extérieurs, ce qui peut être dangereux.


Adrénaline et cortisol : Quels sont les effets néfastes du stress sur notre organisme ?


Deux axes hormonaux sont en jeu dans l'apparition du stress :celui de l'adrénaline et celui du cortisol.

Le rôle de ces hormones est de préparer le corps à l'action. Le rythme cardiaque s'accélère, la digestion ralentit, les muscles se mettent en tension. Tout ces changements ne sont pas négatifs sauf s'ils perdurent dans le temps et en intensité. Ils préparent l'organisme à combattre, à fuir une menace.

Les difficultés arrivent quand la chaîne du stress s'emballe et reste en permanence activée, même lorsque la menace n'existe plus.


La libération prolongée et continue de cortisol et d'adrénaline fait alors des dégâts dans l'organisme.


Au niveau de notre cerveau

Elle provoque une sensation d'irritabilité, un labilité émotionnelle, de la fatigue, des troubles du sommeil, des maux de tête. elle augmente également le risque de troubles anxieux et de dépression.


Au niveau du cœur

Ces deux hormones accélèrent notre rythme cardiaque et augmentent la tension artérielle. Associé à la consommation de tabac, le stress accroît les risques cardio-vasculaires, d'infarctus du myocarde et d'accidents vasculaires cérébraux (AVC).


Caroline



0 vue

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

​© 2019 par 4x4 Com'

Caroline Pascal Petrelluzzi 

22, rue Hector Berlioz

31700 CORNEBARRIEU

Tél. 00 33 (0)6 78 55 89 31

Email : Zen-line@orange.fr